changeur de couleurchangement de la couleur du site en bleuchangement de la couleur du site en jaunechangement de la couleur du site en vertchangement de la couleur du site en rougechangement de la couleur du site en orange
taille du texteréduire la taille du texte de la pageremettre le texte à la taille d′origineAugmenter la taille du texte
OOPS. Your Flash player is missing or outdated.Click here to update your player so you can see this content.
Historique de l'hôpital

Le Centre Hospitalier du Gers est l’aboutissement de transformations qui ont amené l’établissement à s’adapter à l’évolution des techniques médicales et de l’environnement social.

Les murs qui nous abritent actuellement datent des premières années du XVIIe siècle, date à laquelle fut fondé un couvent de Frères-mineurs capucins.

A la période révolutionnaire, le Directoire du Département du Gers affecta l’enclos des capucins au Département de la guerre pour servir de magasin à fourrage et devenir ensuite manufacture de draps. C’est à sa liquidation, que les bâtiments et enclos furent revendus au département et servirent à l’établissement d’un hôpital.

 

Le Conseil Général en date du 17 juin 1818 opte pour l’acquisition de l’ancien couvent des capucins « qui serait propre à former une maison de détention pour les aliénés ».

 

La promulgation de la loi du 30 juin 1838 affirme le caractère spécial des établissements destinés à recevoir les malades mentaux et en fait supporter la charge aux départements.

 

Les malades sont soignés par des religieuses de l’Ordre des Filles de Marie aidées par des « servantes » et des malades plus ou moins valides.

Le premier médecin-directeur fut nommé le 10 décembre 1855 devenant ainsi gestionnaire de l’établissement sous la tutelle d’une Commission de Surveillance, et qui jouera un rôle important dans l’effort d’humanisation.

Vers 1880, on construisit les deux pavillons, Pinel et Esquirol, affectés aux « déments séniles et gâteux ».

A partir de 1921, sont construits deux services d’admission et d’autres bâtiments sont agrandis.

L’ancien asile devient en 1931, Maison de Santé Départementale, puis prend le nom d’Hôpital Psychiatrique Départemental, pour devenir en 1978 Centre Hospitalier Spécialisé du Gers, et en 1992 Centre Hospitalier du Gers.